Une explosion ravage le port de Beyrouth Gold, Ville de Lumière

Je reprends exceptionnellement ma « chanson du jour » après l’effroyable explosion qui a ravagé Beyrouth hier, avec une chanson qui figure au nombre des grandes incomprises.

« Ville de Lumière » fut en effet un immense succès, mais bien peu parmi ceux qui dansaient enlacés sur le tube de Gold en 1986 avaient saisi qu’il s’agissait d’une lamentation sur la capitale libanaise, ravagée par la guerre civile.

Ce n’est sans doute pas la guerre ni le terrorisme cette fois, peut-être seulement l’incurie des pouvoirs publics et l’inconscience dans la gestion d’un stock dangereux, mais cela ne consolera guère les nombreuses victimes de ce drame – qui touche tous ceux qui sont attachés au pays du Cèdre.

« Ville de lumière, qu’ont-ils fait de toi ? »

Avec une pensée particulière pour mes nombreux amis libanais dont je suis encore sans nouvelle et à qui je pense avec inquiétude.